Ressemblant à une méduse, s'inspirant des poupées russe, un nouveau type de vaisseau spatial pour voyager dans l'espace


Voyagez dans l'espace, un mythe bientôt devenu réel?
Ressemblant à une méduse, s'inspirant des poupées russe, un nouveau type de vaisseau spatial pour voyager dans l'espace

Voyager dans la stratosphère fais partie des plus vieux rêves, qui rejoint celui de voler. Laisser son corps tout entier subir les effets de la pesanteur, découvrir notre planète sous un nouvel angle... L'imaginaire est sans faille lorsqu'il s'agit d'évoquer un voyage dans l'espace.
Depuis des décennies, plusieurs chercheurs inventent des moyens techniques et high-tech pour rendre ce rêve réalité, avec plus ou moins de succès.
Si jusqu'au début des années 2000, l'idée même de voyager dans l'espace avait de quoi faire sourire, les avancées mathématiques et technologiques de ces dix dernières années peuvent permettre de se rapprocher de ce tourisme « galactique ». Certaines sociétés affirment même aujourd'hui être en mesure de proposer les voyages spatiaux dès 2018.



Le pari fou de Zero2Infinity



La société espagnole Zero2Infinity annonce, depuis 2013, préparer activement les premiers voyages spatiaux « grand public », même s'ils ne seront pas à portée de toutes les bourses.
La technologie est (presque) simple : l'utilisation de l'hélium pour faire monter un immense ballon ressemblant à une méduse, ballon qui emportera avec lui trois capsules (l'une permettant le transport des passagers et des pilotes, une autre renfermant un parachute géant et guidé amorçant le système de descente, et enfin la dernière contenant les coussins « airbags » afin de limiter les secousses lors de l'atterrissage.
Il faudra compter 2 heures de montée, 2 heures de navigation dans l'espace, 2 heures de descente... Et pas moins de 110 000 euros par personne ! La somme « astronomique » a débourser pour faire partie des premiers hommes se baladant dans l'espace ne décourage pourtant pas quelques célébrités, qui ont déjà « réservé » leur billet, avec un départ est prévu dès 2018 selon la société.



Vers la création d'un tourisme spatial?



Bien entendu, les vols spatiaux étant à leurs balbutiements, peu de gens peuvent se permettre, de nos jours, d'envisager une « excursion » à plus de 100 000 euros.
Toutefois, comme toute les nouveautés high-tech, la démocratisation de la technologie permettra sans doute, dans les années à venir, de choisir un « safari photo galactique » parmi les destinations prisées pour nos vacances, entre les séjour dans les îles ou au ski.

En savoir plus Publié le 23 novembre 2016
RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !



Disruption

Disruption

Suivre les phénomène disruptifs induits par les technologies exponentielles

FERMER