Bientôt l'intelligence artificielle nous conduira "à la fermer"!


Lipnet, une intelligence artificielle capable de lire sur les lèvres
Bientôt l'intelligence artificielle nous conduira à la fermer!

La lecture labiale (ou lecture sur les lèvres) consiste à déchiffrer les mots prononcés par une personne, en se concentrant sur sa bouche. Ainsi, les professionnels de la lecture labiale peuvent décrypter une conversation, avec une précision assez fiable.
Ce type de lecture est généralement craint des personnes ayant des conversations dites « sensibles », comme les politiciens ou encore les sportifs. C'est pourquoi, lorsqu'ils sont en conversation, ils ont tendance à cacher leurs bouches.
Des chercheurs américains viennent de développer un programme informatique doté une intelligence artificielle capable de lire sur les lèvres, qu'ils ont baptisés « LipNet ».
Dès les premiers essais du logiciel, il a rapidement été constaté que la précision des mots prononcés et « lus » par le programme est nettement plus importante que la lecture labiale . En effet, les mots reconnus par le logiciel sont reconnus à environ 93%, de quoi largement comprendre une conversation.



Comment fonctionne LipNet?



Si l'utilisation de LipNet amène des résultats de lecture très satisfaisants, il n'en demeure pas moins que les performances du logiciel restent soumises à de nombreuses contraintes.
Tout d'abord, les lèvres doivent prononcer distinctement les mots pour qu'ils soient reconnus. Ensuite, le visage doit être droit et dégagé devant le logiciel. Autrement dit, si vous bougez la tête en même temps que vous parlez, LipNet aura bien plus de mal à effectuer une lecture cohérente.
Enfin, la base de données de mots reconnus par les mouvements de lèvres et du visage est encore très limitée.



Tous compris, même quand on ne le souhaite pas?



Cette avancée technologique est pourtant davantage perçue comme une intrusion dans la vie privée. Les personnes interrogées sur le bien-fondé du logiciel craignent que leurs conversations privées ne soient divulguées ou réinterprétées hors de leur contexte.
Imaginez par exemple l'effet de ce logiciel sur les conversations de voisinage des politiciens à l'Assemblée ou au Sénat ?
Qui sait ? La NSA, agence gouvernementale américaine récemment pointée du doigt pour l'enregistrement de millions d'américains sans leur consentement,pourrait même profiter de cette prouesse technologique pour simplifier sa collecte d'informations.
Comment se protéger d'une pareille intrusion ? Portez la main à sa bouche lorsqu'on parle ou porter un masque pour cacher les lèvres, même si la meilleure solution pour éviter les fuites reste quand même de réfléchir à deux fois avant de parler de sujets sensibles en société.

 Publié le 28 novembre 2016
RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !



High-tech

High-tech

Suivez l'actualité high tech dans le domaine des objets connectés avec homo connecticus

FERMER