Domotique : encore un effort pour prendre le train de la transition énergétique

Nouvelle note du CREDOC -

Publié le 09 novembre 2014

>>Les Français sont partagés sur l'intérêt de l'automatisation de leur habitation
La perspective d'une habitation très largement automatisée pour optimiser son éclairage, son chauffage, la circulation de l'air, le déclenchement des appareils de lavage, de cuisson, l'arrosage des plantations, etc., suscite manifestement des résistances. La domotique reste surtout associée à l'idée de faciliter le quotidien et assurer la sécurité, devant l'idée de faire des économies d'énergie.


Si les Français sont partagés, c'est que la domotique véhicule deux visions très opposées. D'un côté, elle est vue au service de l'utilité, en offrant, par exemple, plus de sécurité (voyager et pouvoir surveiller sa maison, ou bien laisser penser qu'il y a quelqu'un de présent, fermer et ouvrir les volets à distance, ou pouvoir intervenir dans le cas d'un oubli).

C'est d'ailleurs la source de nombreux gags, comme ceux du film célèbre de Jacques Tati :
Mon Oncle.


De l'autre, elle accroît la praticité dans la vie quotidienne et, à ce titre, peut être d'un réel secours pour les personnes à mobilité réduite.

Lire l'étude sur le site du credoc

Accéder à la note de synthèse


Domotique et Personnes Agées

Domotique et personnes âgées



FERMER